Conférence internationale PROFORBIOMED

25/06/2014 Marseille (France)
La conférence internationale finale du projet PROFORBIOMED a eu lieu les 19 et 20 juin 2014 à Marseille, France, sur la thématique du développement de la biomasse, de ses impacts et de son avenir dans le bassin méditerranéen.
 
 
 
La visite de terrain du 19 juin, en prélude à la conférence elle-même, a été l’occasion de présenter le contexte local aux partenaires du projet et aux acteurs locaux (soit près de 90 personnes en tout), de Rognes à Valabre en passant par Lambesc.
 
La matinée a été consacrée aux activités menées dans le cadre du projet par le Centre régional de la propriété forestière (CRPF) Provence-Alpes-Côte d’Azur : information et regroupement de propriétaires forestiers, nouvelles techniques d’exploitation des arbres, relation entre les élus locaux et les propriétaires privés.
 
La partie en extérieur s’est conclue par la visite de la plateforme bois-énergie de la coopérative Provence Forêt, avant de rejoindre l’auditorium Gilbert Pauriol, sur le site de l’Entente pour la Forêt Méditerranéenne à Valabre, où des présentations ont permis de présenter le travail mené par la Communauté du Pays d’Aix autour de la thématique forestière, ainsi que deux instances locales de discussion, la Mission régionale bois énergie et le Comité régional biomasse.
 
L’après-midi a été notamment marqué par la présentation des projet de centrale à biomasse de Gardanne (E.on) et Brignoles (Innova) et par la présence des collectifs opposés à ces projets, PROFORBIOMED permettant un lieu d’échange neutre entre les deux camps.
 
 
 
Le vendredi 20 juin 2014, la conférence internationale, accueillie par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et ouverte par Mr. Charles Laugier, délégué à la forêt au nom du Président Michel Vauzelle, a réuni près de 70 personnes autour de la problématique de l’utilisation de la biomasse dans l’aire méditerranéenne.
 
Les participants, acteurs locaux et internationaux de la biomasse et de la forêt en zone méditerranéenne rassemblés autour des partenaires, ont eu à répondre, au travers de deux ateliers, à deux grandes questions : où et comment mobiliser la biomasse ? et quelles technologies et quelles organisations mettre en place ?
 
Des présentations des actions du projet (actions pilotes, activités de capitalisation et de communication) sont venus apporter des éclairages concrets aux questions soulevées et étayer les discussions.
 
Enfin, un débat final a permis de faire la synthèse des différents échanges, et de dessiner des pistes pour l’avenir de la biomasse forestière dans la zone méditerranéenne.
Print